Accueil

 

Les interventions et vidéos sont disponibles à l'onglet "Actes des journées".

 

 

Le ministère de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement (MEDDTL) et l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) organisent les 6 et 7 avril 2011 les premières assises de la qualité de l’air à la maison du sport français – Paris 13è.

 

Selon les récents travaux de l’Organisation Mondiale de la Santé, la pollution de l’air fait partie des principaux problèmes de santé environnementale en Europe. En France, en dépit des différentes actions mises en oeuvre par les Collectivités, l'Etat et les Entreprises, les valeurs limites réglementaires de qualité de l’air sont actuellement dépassées dans plusieurs agglomérations.

 

C’est pourquoi,la mobilisation de tous les acteurs, du plan local au plan national est requise, autour de l’objectif commun d’améliorer la qualité de l’air, en particulier dans les agglomérations et dans les zones sensibles à la qualité de l'air.

 

L'objectif de ces assises est de créer des dynamiques d'actions pour améliorer la qualité de l'air, et permettre aux décideurs locaux d'inscrire des objectifs ambitieux de gestion de la qualité de l'air dans les politiques territoriales.

 

Ces Assises sont organisées autour d'échanges d'expérience et de bonnes pratiques en matière de gestion de la qualité de l’air : présentations de solutions performantes et concrètes pour améliorer de la qualité de l'air, tables rondes pour partager les points de vues.

 

Elles s'articuleront autour de deux thématiques :

  • Les politiques de l’air et les interactions des actions Air/Energie/Climat : la gestion efficace de la qualité de l'air s’inscrit dans des approches intégrées air/énergie/climat. Des actions soutenues du plan local au plan européen sont nécessaires et demandent l’intervention d’un panel élargi d’acteurs, du particulier à l'industriel, de la collectivité locale, du monde agricole à la commission européenne.

 

  • La gestion territoriale de la pollution par les particules et le dioxyde d’azote (NO2): l’objectif est de mettre en commun, entre les différents acteurs, les expériences permettant de réduire les taux de particules et d’oxyde d’azote dans l'air ambiant, de mettre en lumière les actions territoriales à mettre en œuvre pour être efficace.

 

Ces journées s’adressent à tous les acteurs impliqués dans le domaine de la qualité de l'air :  Élus locaux, régionaux, nationaux, représentants de l’administration, de l’État et des collectivités territoriales, partenaires européens, syndicats et fédérations professionnels, entreprises, monde agricole, bureaux d’études, associations, chercheurs, universitaires.